Art work is work, entretien avec Aurélien Catin

10/04/2021     HORS-SÉRIE , AURÉLIENCATIN

    Art work is work, entretien avec Aurélien Catin

    Cet article relaie l’entretien fait sur par le site Hors-Série d’Aurélien Catin.

    Vous devez être abonné au site Hors-Série pour visualiser cette émission. (Hors Série est en accès libre le 1 et 2 mai 2021)

    Art work is work

    Aux Ressources

    Aurélien Catin

    Laura Raim

    Lorsque Livres Hebdo lui demande s’il se sent « concerné par les difficultés rencontrées par les auteurs », Alain Damasio répond que non : « D’abord, il y a tellement d’autres secteurs qui sont dans la merde et qu’il faut mieux aider. En second, je pense que nous produisons trop. Certains écrivent sans avoir la nécessité vitale de le faire (…). Je n’ai pas envie de défendre tout ça, ce n’est pas prioritaire. Pouvoir créer est un privilège ». On ne saurait trop conseiller à l'écrivain culte de la gauche radicale de lire Notre condition, l’essai sur le salaire au travail artistique (Riot editions, 2020) d’Aurélien Catin. Il s’apercevrait que son propos condense tout ce qui ne va pas avec la position des auteurs engagés qui affirment leur solidarité avec les mouvements sociaux et/ou s’emploient dans leur oeuvre à développer des imaginaires révolutionnaires mais continuent de considérer la « création » artistique ou littéraire comme une sphère à part, le « privilège » de quelques élus, et non pas comme un travail.

    Membre du collectif La Buse et de l’association Réseau Salariat, Aurélien Catin invite les artistes-auteurs à développer « une militance politique, qui ne soit pas d’abord morale ou esthétique, mais qui s’attaque directement aux structures encadrant le travail artistique ». En l’occurence, il s’agit de sortir du paradigme du droit d’auteur, qui transforme les artistes en propriétaires d’un patrimoine dont ils s’efforceraient de tirer une rente. « Nous ne pouvons pas continuer de nous poser en esprits indépendants, en chercheur·ses de formes et d’idées neuves, et en même temps défendre la propriété intellectuelle », écrit-il dans son ouvrage percutant. « Plus que de fantaisie, l’art a besoin de politique ». Nourri des travaux de Bernard Friot sur le salaire à vie, Aurélien Catin appelle à se placer résolument sur le terrain du travail. Car oui, sous le voile de la « passion », de la « vocation » et de la « création », les artistes et les auteurs travaillent, produisent de la valeur économique et sont donc légitimes à conquérir des droits sociaux. C’est en tant que travailleurs solidaires avec les autres travailleurs qu’ils trouveront leur juste place dans les mouvements sociaux.

    BIBLIOGRAPHIE :

    - Mathieu Grégoire, Les Intermittents du spectacle, Enjeux d’un siècle de luttes (de 1919 à nos jours) La Dispute, 2013\

    - Nicolas Da Silva, Philippe Batifoulier, Jean-Paul Domin, Économie de la santé, Armand Colin, 2018\

    - Bernard Friot, Judith Bernard, Un Désir de communisme, Textuel, 2020\

    - Silvia Federici, « Salaire contre le travail ménager », Le foyer de l’insurrection. Textes sur le salaire pour le travail ménager, collectif L’Insoumise, Genève, 1977

    Aux Ressources , émission publiée le 10/04/2021 Durée de l'émission : 71 minutes

    Ca pourrait vous intéresser ...