Tu fais quoi dans la vie ? Activités, métier et "Travail"

par Groupe local Bourgogne 10 May 2020

« Tu fais quoi dans la vie ? ». Chaque nouvelle rencontre commence généralement par cette question. Elle s’apparente à une formule de politesse qui vient mécaniquement après « ça va ? ». Pourtant, elle n’est pas si anodine et si ouverte qu’elle en a l’air ! Répondre « je fais du tennis » ou « je fais du jardinage » ne sera pertinent que si cela signifie « je suis tennisman » ou « je suis jardinier ».

Le véritable sens de la question est « Quel métier exerces-tu ? ». S’intéresser en priorité à notre emploi, témoigne de l’importance du travail marchand dans nos vies. Il est le premier marqueur de notre identité bien que nous nous définissions par bien d’autres aspects (c’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons choisi de ne pas indiquer l’emploi de nos interlocuteurs en légende). En cette période de confinement, ce questionnement a un écho particulier. La perception du travail de chacun diffère, les plus valorisés hier n’étant pas les plus utiles aujourd’hui. Et si travailler, c’était avant tout faire quelque chose d’utile pour la société ? Et si le marché de l’emploi n’était qu’une loi construite par les hommes ?

Ce projet de documentaire a débuté il y a plus d’un an. Nous sommes allés à la rencontre de jeunes pour discuter avec eux de leur rapport au travail. Au moment où nous les interviewons, ils sont sur le point d’entrer sur le marché de l’emploi ou ils y sont depuis quelques années. L’idée était d’abord de comprendre quelle était leur vision du monde du travail avant de s’y engager. Quelle voie ont-ils choisi ? Pourquoi ? Puis de nous raconter la confrontation de cette vision avec la réalité : était-ce conforme à l’image qu’ils s’en faisaient ? Sont-ils satisfaits ou font-ils face à des désillusions ? Malheureusement, c’est souvent la deuxième option qui ressort. Nous avons alors échangé avec eux pour savoir ce qu’ils aimeraient changer dans l’organisation du système actuel et ce qu’ils font déjà éventuellement pour y parvenir. Pour illustrer ces changements, nous sommes également allés rencontrer des personnes qui ont choisi de travailler autrement. Leurs parcours est éclairant et peut être une source d’inspiration. Ils ont abandonné une situation confortable, valorisée socialement, pour se lancer dans une activité qui a du sens pour eux.

Ce travail (qui n’est pas notre emploi !) fut une véritable course de fond. Nous avons jonglé avec nos plannings respectifs pour mener à bout ce projet. On espère qu’il vous plaira et qui sait ? Qu’il vous donnera envie de vous lancer dans une autre voie, de militer, de réfléchir. La période actuelle est propice aux changements !

Mélanie et Matthieu