Pour une citoyenneté révolutionnaire

by Guillaume Desguerriers Bernard Friot UFAL May 2, 2012

Introduction
Pour une citoyenneté révolutionnaire

« Soyez résolus de ne plus servir, et vous voilà libres ! » La phrase de La Boétie prend tout son sens dans cet entretien avec Bernard Friot. Au cours de 100 pages de dialogue, il explique et souligne à quel point la compréhension, par tous les citoyens, des mécanismes de la création de valeur économique est un enjeu majeur car il en va de la démystification du prétendu rôle des investisseurs, des banques et plus généralement des tenants du capitalisme qui dominent aujourd'hui nos vies et notre société. Ce qui est en jeu n’est, ni plus ni moins, que l’alternative concrète à la société actuelle pour une vie meilleure.

Dette publique, austérité, casse des retraites, destruction de la sécurité sociale, ruine des services publics, précarisation et travail de plus en plus pénible pour le plus grand profit des actionnaires : tous les jours, les conditions de vie de millions de citoyens se dégradent pour le plus grand profit de quelques dominants à l'abri dans leurs belles demeures. Pour justifier tout cela, le rideau de fumée qu'ils dressent est épais car il en va de leur survie ! Mais en définitive, les mécanismes sont simples... et il s'agit surtout de réaliser à quel point nous pouvons parfaitement nous passer de ces parasites !

En un entretien de 100 pages, volontairement écrit dans un langage accessible à tous et illustré de quelques schémas, Bernard Friot et Guillaume Desguerriers évoquent tour à tour ce que c'est qu’être véritablement révolutionnaire, les origines et la modernité de la sécurité sociale en tant qu’alternative, l'indispensable distinction à faire entre « travail » et « emploi », ce qu'est un « salaire » et ce qu'est un « revenu », comment la valeur économique est créée et pourquoi cette création de valeur économique est l'enjeu du pouvoir dans la société. Bernard Friot y explique ce qu'est la propriété lucrative, ce qu'est un investisseur et comment nous pouvons – dès aujourd'hui ! – nous en passer pour vivre mieux. Car être révolutionnaire ce n'est pas vouloir faire « table rase », c'est au contraire vouloir généraliser et pousser encore plus loin ce qui existe déjà aujourd'hui dans notre quotidien.

Enfin, Bernard Friot conclut par une discussion sur « revenu universel » et « salaire universel » et explique en quoi la citoyenneté peut être très simplement augmentée pour franchir un pas décisif et réaliser un peu plus la République sociale, celle que Jaurès appelait de ces vœux lorsqu'il expliquait à ces concitoyens combien « la grande Révolution de 1789 a rendu les français rois dans la cité, mais les avait laissés serfs dans l'entreprise. »

En raison de sa forme et de sa simplicité de langage, cet entretien constitue une très bonne introduction aux livres, plus complets et plus détaillés, de Bernard Friot que sont « L'enjeu des retraites » (2010) et « L'enjeu du salaire » (2012).

Enfin, en raison des implications et des liens évidents que ses propos entretiennent avec l'écologie politique, cet entretien a pris place dans un ouvrage d'éducation populaire voulu par l'UFAL ; un ouvrage qui propose – enfin ! – une vraie base permettant de comprendre le sens de l'écologie politique ; un ouvrage accessible à tous et qui montre la globalité et la puissance de cette pensée où la citoyenneté, la laïcité, l'économie et la sociologie jouent des rôles clés.

Le texte intégral du livre est publié sous la licence libre : Creative Common CC‑BY‑NC‑SA.

En conséquence, le livre sera téléchargeable gratuitement, à partir du 1er Juillet 2012, sur le site : www.ufal.org/livres

Table of contents

Chapitre 1. Des origines de l’Ecologie Politique

  • Des origines
  • Pourquoi le terme « Ecologie Politique » ?
  • De nouveaux outils pour l’émancipation humaine
  • L’histoire d’un rendez-vous manqué… et ses conséquences !
  • Continuité de la lutte des classes
  • La rupture du XXe siècle : vers le fordisme et le consumérisme
  • La prolétarisation en écologie politique
  • Conclusion sur les origines

Chapitre 2. Sujets actuels

  • Des techniques agricoles au service des individus et des populations
  • Comprendre l’Ecologie Politique : la critique de la technique
  • Vers une « laïcité technologique »
  • Le numérique « pour les nuls »
  • Ni Dieu ni Maître : les Réseaux (avec A. Rozenholc et E. Dessendier)
  • Pour une citoyenneté révolutionnaire (avec Bernard Friot)
  • Laïcité et statut politique du producteur : « le producteur-citoyen » (avec J.M. Kintzler)
  • Entretien sur l’énergie
  • Le gratuit : pilier de l’alternative au capitalisme
  • Ecologie Politique et Laïcité (avec J.M. Kintzler)

Chapitre 3. Epilogue… charger le monde de signes

  • De la culture qui rend libre, aimant et debout

Chapitre 4. Lexique et bibliographie pour nous autres curieux

  • Lexique à usage pratique
  • Bibliographie commentée pour citoyens passeurs
Attachments