Genèse Groupe Femmes Réseau Salariat

par Réseau Salariat Groupe Femmes 28 août 2019

    Genèse Groupe Femmes Réseau Salariat

    Ce texte a été présenté le 28 mai 2016 à la réunion du Conseil d’Administration de Réseau Salariat, par Frédérique, membre du Conseil d’administration. Il a entrainé de vives discussions et un vote qui a acté la création d’un groupe féministe non mixte au sein de l’association intitulé « groupe femmes ».

    -

    Réseau Salariat et la question des femmes : proposition

    En France, l’ensemble des salaires mensuels nets des femmes en équivalent temps plein est inférieur de 19 % à celui des hommes (INSEE, 2013). Le montant moyen mensuel de la retraite des femmes est inférieur de 27 % à celui des hommes (INSEE, 2012). Les femmes réalisent 75 % du « cœur » du travail domestique, c’est-à-dire celui qui revient tous les jours, estimé en moyenne à 35 heures par semaine (INSEE, 2011).

    Les inégalités de revenu entre femmes et hommes traduisent concrètement le déni de notre qualité de productrices de valeur économique. Par contre, notre utilité sociale est encensée, notre qualité de productrices de valeur d’usage est mise en exergue. Notre faible capacité à peser dans la définition de la valeur économique fait de nous un groupe dominé au sein des dominés. Cette double domination, de classe et de sexe, se voit justifiée et naturalisée de mille manières par l’idéologie dominante dont nous nous faisons nous-mêmes les vecteurs, comme tous les dominés.

    La pensée révolutionnaire menée par Réseau Salariat nous donne des outils nouveaux pour analyser et combattre la double domination des femmes et ouvrir des chemins d’émancipation. La proposition d’un salaire à vie comme droit politique pour chaque personne, la capacité ainsi reconnue à chacun de créer de la valeur économique par son travail et en dehors de l’emploi, l’appropriation collective des moyens de production en propriété d’usage : autant de leviers pour permettre aux femmes d’accéder de plein droit et en pleine conscience à l’égalité politique, économique et sociale.

    Je propose qu’une réflexion soit ouverte par des femmes militantes de RS sur le caractère émancipateur et féministe de notre projet politique. Il s’agit d’analyser sa dimension émancipatrice pour les femmes et de la faire connaître, d’en débattre en particulier avec les principales intéressées qui se tiennent largement éloignées du débat d’idées aujourd’hui. Cette réflexion s’inscrit dans le long terme et pourra donner lieu, si elle mûrit, à la production de supports tels tract, brochure, affiche… voire BD, chanson, conférence gesticulée et autres créations adaptées à notre propos.

    Frédérique Perrin