Équité

(ou égalité des chances) L’équité part d’un postulat selon lequel il y a des inégalités justes et d’autres injustes. L’équité justifie des droits différenciés pour les premières et la recherche d’égalité pour les deuxièmes : par exemple, au nom de l’équité, la revendication ou la décision va porter sur un niveau de retraite variable selon la durée de cotisation du cotisant ou sur une indemnité chômage strictement contributive (un jour cotisé=un jour indemnisé). Parallèlement, tous les individus présentant les mêmes caractéristiques doivent pouvoir bénéficier des mêmes droits (ex. les personnes ayant commencé à travailler à 14 ans doivent pouvoir prendre leur retraite à 60 ans). La notion de « mérite » et de « responsabilité individuelle » sont implicites dans la notion d’équité, plus explicites dans la notion - proche - d’égalité des chances. Celle-ci invite l’individu à saisir sa chance pour acquérir un droit (école). Elle masque les inégalités de base ou antérieures, reposant notamment sur des déterminants extérieurs à l’individu (origines sociales).

Opposé : Égalité